rots likids Index du Forum rots likids
Les rots likids: une communauté de gens pas fiers, mais qui ont leur fierté, merde! leur devise: fouillet libertad!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

achhhhhhh
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rots likids Index du Forum -> the RL people
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
trifon



Inscrit le: 11 Avr 2005
Messages: 1811
Localisation: in the yellow submarine

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 1:50 pm    Sujet du message: achhhhhhh Répondre en citant

ein Résumé
ein Résumé
wo ist der résumé de le Foyach
_________________
Quand je pense à faire Nantes
Je bante
Je bante
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 2:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ein kleines résumé (c'est dorian qui a le journal de bord et perso je ne me souviens même plus de ce qu'on a fait Laughing )

1. le départ

vendredi après-midi, un cubi et plein de bières sous les bras, l'ivresse du départ a été bien matérialisée en la personne de dorian qui gueulait dans les trains de nuit ( "tu est blonde, tu est belle, tu sais faire la vaisselle, tu est blonde, tu est fière, tu sais servir la bière").
Première nuit en vrac à Saarbrück sur les berges d'un fleuve, réveil difficile à 4h et charge de burgers pour tenir.

2. Prague

Arrivée à Prague le samedi à 16h, impossible d'acheter des tickets de métro (automates qui ne prennent pas les billets, de toute façon on n'a pas de billets). On marche vers le nord en direction d'un hypothétique camping que l'on finit par trouver, on se pose on va faire les courses et la nuit on se fait deux bars sympas, bière très peu chère et putes très dégourdies (demandez à tom et dorian). On finit dans un bar surréaliste ou les putes sont plus nombreuses que les filles "standard". Il faut bien dire que ça fait toujours plaisir de se faire chauffer par deux ou trois top models en même temps, même si on se persuade que c'est pas pour notre physique de tueur. Laughing
Le lendemain visite de prague sous la grisaille et la pluie mais c'est quand même sympa. Petite pause dans un bar marrant (le "Bernard Pivõ") et soudainement tout devient vraiment flou : apostrophe avec des français qu'on dénigre totalement ("français ? non, lyonnais !"), montée au palais royal, suivi de culs (désolé, mais c'est effectivement ce qui s'est passé notamment avec une mère de famille plutôt sympa) et redescente devant les clodos les plus humbles du monde (ils ne mettent à genoux, le torse baissé jusqu'au sol et les mains jointes)
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 2:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ja. Ensuite on rentre (au fait le centre ville était à 1h30 de marche du camping et on a fait pas mal d'aller retour) et le soir petite chouille à côté de deux hollandais, une belge et une australienne et surtout les trois françaises à qui l'on a pas dit un mot. A noter : un gros ronfleur à côté de notre tente, je me souviens pas de sa nationalité.

Lendemain (Lundi) jour du départ : il pleut des litres et des litres, on passe la journée à loquer, d'abord au camping puis à la gare de prague (très très clodo). La powerball est utilisée pour passer le temps. Enfin, notre train arrive, il est très très long et part pour Kosice à l'est de la slovaquie...

3. La slovaquie

Le train de nuit est sympa, on a un compartiment, plein de bières, et du Gin dégueulasse (me souviens plus de son nom) : remuez le tout et vous obtenez une nuit intense en émotions, une des plus terribles du voyage. Le sommeil arrive enfin vers 4h, mais... la frontière aussi ! S'ensuivent 2 contrôles de billets et 4 (!!!) contrôles de passeports entre 5h et 8h : pas dodo du touuuuuut ! (Mentions spéciales pour antoine dans notre compartiment et Tom tout seul ailleurs que la contrôleuse n'arrivait pas à réveiller et qui ne se souvenait pas du tout où étaient ses papiers Very Happy

ach...
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
aga



Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 1429
Localisation: lentilly-plage

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 2:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

tu aurais pu écrire le journal de bord sly
si un jour, g la motiv, je taperais les 24 pages que j'ai écrit
_________________
Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes !!
Shadok style
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 2:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

4. Slovaquie

on arrive à Kosice vers 11h, et là c'est le printemps après l'hiver, le calme après la tempête... parce que ce qu'on découvre est surréaliste. La ville des tops models, messieurs dames ! ahuris, on a le temps de prendre quelques photos (de l'église, bien sûr) et de bouffer au resto pour environ 1,2 euro chacun puis on reprend le train vers Miscolc, en direction de la Hongrie. Me souviens plus du tout du train, la seule chose qui est sûre c'est qu'à miscolc on n'est pas restés longtemps (à noter, l'achat du FHM slovaque, dur à comprendre, mais le poids des images...) et on est repartis directos pour Tokaj, en Hongrie.

5. Hongrie

Tokaj, la ville du vin, ville aux 100 000 caves (peut être un peu moins), nous accueille les bras ouverts. Première nuit dans un camping miteux mais pas cher du tout, on est dévorés par les moustiques mais on tient le coup. Lendemain : visite de Tokaj. Tout commence par une longue aerrance, on cherche une bonne cave qu'on met longtemps à trouver, et puis chtok première dégustation. Le vin est bon, on est immédiatement ragaillardis et on redescent vers d'autres caves. S'ensuivent trois caves d'affilée, avec dégustation en cave, consommation en terrasse et achat de bouteilles ! On est raides mais heureux, on a oublié de manger, et on a rencontré des anciens combattants hongrois qui chantaient bien. Repas de midi à 17h-18h, puis on monte sur les hauteurs pour digérer et on rentre au camping heureux, après avoir fait un détour vers un bar à vin pour les dernières dégustation de la journée. Le soir on peine à finir un vin immonde acheté au supermarché, qui est resté deux mois dans une bouteille en plastique : gout de vinaigre très très prononcé. Un pétard nous a aidé à tenir.
Le lendemain lever tôt, keuceuneum vislat on paye et on se casse à la gare, direction budapest !
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Céd.



Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 649
Localisation: pas localisé

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 2:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La suite, la suite, la suite !
_________________
Tu esti o birosa împletita
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 2:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

on arrive à budapest je sais plus quel jour ça doit être jeudi, on croise des jeunes qui repartent du festival (apparement il y avait manu chao et je sais pas qui d'autre). Et c'est parti pour la marche, faut pas déconner. Une bonne heure de marche avec les sacs jusqu'au camping fort sympatique pas loin du centre (c'est relatif, la ville est immense). On s'installe, ya que des français. Puis ... on marche ! c'est parti pour une très longue visite de buda-pest, on commence par buda, son cahteau, le bastion des pêcheurs, l'église st nicolas, ... on bouffe puis le soir on redescent, traverse un des neuf ponts et on cherche des bars du côté pest, malheureusement tout est immense, on marche énormément pour enfin trouver un des bars du routard (au passage, signalons la rue des putes où dorian s'est encore fait accoster
"
- Do you have a map?
- Euh, yes we are here. (il leur montre)
- We know (elles font la geule et se cassent)
"
)

Le bar propose des bons verres de blanc (20cl) à un prix dérisoire, donc on se laisse tenter, et la fatigue aidant on est vite gais, on change de bar et on branche la serveuse qui est toute seule avec ses 2 copines - pas super. On décide de revenir vers un beach bar qu'on a repéré un peu plus tôt et là c'est cool on danse un peu on se pose, les filles sont sympa (un exercice difficile que de différencier les putes des autres). Les clients en costard sont clairement là pour une raison particulière ("suck my dick")
et se prennent des vents quand ils accostent une non-pute. Pour ma part je me souviendrai d'une petite brune sympa qui nous a tourné autour pas mal de temps.

On rentre tard, il faut encore marcher et nos jambes ne nous portent plus...

Le lendemain matin (vendredi) petit clash interne, je ne m'étendrai pas là dessus, on était tous fatigués.. L'après midi on visite encore, on a faim et on est crevés. Le train du soir nous emmène à Balatonfüred, au bord du lac balaton, où on marche encore pas mal avec les gros sacs jusqu'à trouver un endroit ou se poser. Ville de touristes allemands bourgeois, tous les accès au lac sont privés, c'est la semaine du vin mais on n'y va pas tellement on n'aime pas l'ambiance. 3 boutanches de blanc, des bières et un buzz et on s'endord en rêvant des îles de croatie. Le lendemain matin (samedi), courses, puis on cherche des maillots de la hongrie sans succès (ils étaient pas chouettes), tom s'achète un t-shirt de rammstein et on se casse de cette pourriture de lac, direction la croatie...
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
aga



Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 1429
Localisation: lentilly-plage

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 2:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

vite la suite, tu racontes tellement bien
_________________
Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes !!
Shadok style
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

6. La croatie

Le train de nuit est long, très long, et on est crevés. Le train fait environ 6 allers retours autour de la gare de Zagreb (je le sais, j'étais aux toilettes à ce moment et le problème c'est qu'on ne doit pas pendant l'arrêt du train en gare... imaginez, j'ai dû attendre plus d'une demi heure sans tirer la chasse, dans le couloir devant la porte... ach ce n'est pas très fin). on s'endord innocemment à deux par compartiment et on se réveille (Dimanche) dans le sud de la croatie, on approche de split. MAIS... plus d'euros ! on s'est tous fait piquer le contenu de nos portefeuilles - juste les billets d'euros heureusement. Total : 265€ en moins, on débarque très très énervés à Split, et pas disposés du tout à communiquer avec ces enfoirés de croates ("zimmer ? room ?" "NOOOOOO !")

Allez on veut se casser on achètes les billets de bateau, on fait quelques courses et on embarque. Et là, tout commence à aller mieux. Le soleil fait son apparition timide, on bronzotte un peu sur le toit du bateau avant que les nuages ne reviennent. On arrive à l'île de Vela Luka vers midi, et on casse la croute comme des clodos sur des bancs au bord du port. Le camping est apperemment à 6km, sans aucun moyen d'accès (pas de bus). On décide de marcher et de se poser à mi-chemin.

C'est ce qu'on fait, on marche sous le soleil qui est revenu, on sue bien et au bout de 4km on se pose à une petite crique, et on se baigne enfin (attention aux oursins). Détendus, on repère la chapelle de fouillet locale sur une presqu'ile minuscule, où on décide de poser la tente. Ach ! grosse malheur ! on se prend un orage sur le coin de la gueule avant d'avoir monté les tentes... on se retrouve trempés de la tête aux pieds, on arrive tant bien que mal à monter les tentes mais il y a de l'eau partout, on finit quand même par passer la soirée tranquilou au vin, à la vodka et au buz en prenant des photos zarb dans les tentes.

Lendemain (Lundi) : on hésite, on se dit qu'il va y avoir des orages à nouveau, mais le soleil apparaît alors on reprend confiance et on se dirige vers le camping. Marche de 2km avec de notables attaques dans les cols (ah oui au fait on a pas arrêté de faire des attaques pour améliorer le classement au général). On arrive au camping, où l'accueil dépasse toute nos espérances (ah ! sylvana....)? Il y a des oliviers partout, il fait une chaleur écrasante, on commence à bien bronzer.. le moral des troupes est revenu ! ON va se baigner l'après midi dans une crique paradisiaque, et on se fout une rouste au vin du camping (très rond en bouche, celui-là Laughing ) et au reste de vodka-pipi, en chantant "Madeleine a les pieds de cochon". Dorian tombe (magnifique chute, totalement imprévisible), et le narrateur a un petit débordement estomacal contrôlé.

On s'endord heureux et on se réveille pareil (Mardi). Direction la crique pour se tremper avant de partir, puis hop levée de camp, marche de 6km en plein cagnard avec les sacs (toujours quelques attaques notables) et quelques heures plus tard on arrive à Vela Luka, où on se fait assaillir par une vieille et on s'énerve avec un chauffeur de bus. Finalement le bus est trop cher, on bouffe, on se prend un café en terrasse et on prend le bateau pour hvar, "une des plus belles îles du monde". Et on n'est pas déçus nom de dieu ! déjà sur le bateau on bronze bien, mais quand on arrive c'est la folie on est accueillis par un beach bar déchaîné, les gens ont l'air tous défoncés (il est seulement 16h) et dansent comme des tarés... On comprend vite le climat : c'est le st tropez croate et ça se voit..
_________________
Bot'tanap' !


Dernière édition par slysha le Lun 29 Aoû 2005 3:24 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Puisque l'île est réputée pour être paradisiaque on décide de longer la côte à la recherche d'un petit coin de nature où poser le camp en vrac. Après avoir remarché un peu, on trouve une petite plage magnifique, où l'on profite du coucher de soleil et de la vue - splendide. Pâtes à l'eau de mer + worcestershire sauce (je vous en ait pas parlé ? on l'a achetée au lac balaton en croyant que c'était du viandox.. finalement c'est pas mieux Very Happy ) et la soirée se poursuit, tranquilou, avec pet, fond de vodka-pipi (enfin fini) et un rouge totalement dénué d'intéret.

Depuis notre arrivée sur cette plage on a remarqué que les moustiques sont particulièrement nombreux et aggressifs.. s'ensuit la nuit la plus terrible du voyage, impossible de fermer l'oeil même emmitouflés dans le duvet avec un sweat shirt sur la tête ! On se fait dévorer, on se réveille toutes les deux minutes (en plus on entend quelqu'un s'approcher sur le chemin). Au réveil, vincent était méconnaissable : imaginez éléphant man qui s'approche de vous en arrivant difficilement à ouvrir les yeux, complètement pathétique, qui vous dit d'un air désespéré : "je suis tout boursouflé !" à mourir de rire.... enfin les autres on était pas mal non plus.
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 3:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et c'est parti (Mercredi Matin) pour une autre longue marche le long de la côte, en plein cagnard, à la recherche du seul camping de l'île qui s'avère être assez loin.. En chemin vincent perd son appareil photo, on est obligés de faire demi tour pour le retrouver, enfin on arrive au camping, il ya du monde au balcon sur la plage, on s'installe et on se baigne traquillou.

Le soir, virée à Hvar. Cette fois ci on y retourne par la route où apparemment c'est que 3km. En fait ça fait beaucoup plus que ça (environ 5km je pense) et on se récompense là bas en achetant un litre de bière chacun. Là on se fout de la gueule des bourgeois qui sont pour la plupart habillés de façon ridicule, on achète deux litres de blanc qu'on finit illico et on va danser dans un bar fantastique (du pink floyd, du led zep, et un barman qui fait du air guitar debout sur le comptoir avec une tronçonneuse enflammée en guise de guitare). On rencontre des françaises très sympa (elles sont à jean moulin) et on regrette par la suite de ne pas avoir pris leurs numéros. Ah oui on rencontre aussi un groupe de débiles italiens complètement bourrés qui se mettent à faire du rab devant le bar qui vient de fermer, alors qu'à deux mètres d'eux on les insulte ouvertement et ils entendent rien ("va fa enculo ! deficiente ! bastardo ! stronzo !"). On rentre au camping vers 4h en marchant pour la moitié du groupe, en stop pour l'autre moitié. Les marcheurs ramènent des chatons égarés au camping.
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 3:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jeudi on se réveille, vincent a la barre et va se baigner, je le rejoins et on profite du paysage avec une magnifique naïade topless qui se prélasse à côté. Maigre repas (petits pois rouges... demandez à dorian mais je crois que c'est marrant) et on repart pour Hvar, même chgemin que la veille mais avec 25kg sur le dos yepee. On assiste à une superbe échappée qui laisse littéralement dans le vent le peloton. Même un des membres de l'échappée se laisse distancer, et l'étape finit sur une course de toute beauté (essayer de courir avec un sac de cette taille, c'est marrant). On se repose à Hvar en attendant le bateau, on croise britney spears devant un resto : elle n'étai pas assez riche pour faire cliente alors elle fait ouvreuse à l'entrée. On prend le bateau et c'est reparti pour la bronzette, on arrive à Split en fin d'après midi.

7. Le retour

Le effets de la fatigue et de la faim se font étonnament sentir, on s'échète des maillots de la croatie, on se fait des sandwiches au thon énormes et on prend deux trains différents pour Zagreb. Fort heureusement le train sur lequel votre serviteur a embarqué allait directement à Budapest donc j'ai pu - ainsi que les trois zigotos qui m'accompagnaient) dormir dans le train sans souci de correspondance. Les deux échappée nous ont donc retrouvés à Zagreb (Vendredi) et on part à Budapest puis Bratislava ensemble. Bratislava est atteinte en début de soirée, et là Vincent et dorian dévalisent le carrefour pendant que Tom achète plus de 2000 cigarettes. On bouffe des saucisses immondes, des tartinettes au chou et du pain pour un euro chacun à un snack, et on reprend le train direction Vienne.

Là on n'est pas dans la bonne gare, il faut marcher (encore !) et on n'a pas le plan de la ville. Il est 1h du mat, deux coréennes égarées nous suivent jusqu'à la gare de l'ouest, où on se pose sur des bancs à côté de clodos, de putes, de macs, d'alcoolos et héroïnomanes. Vu que ça craint un peu (c'est l'effet cran d'arrêt) on bouge de l'autre côté de la gare - qui n'ouvre qu'à 4h - et on goûte l'alcool de prune et le vin blanc. Enfin, à 4h on peut rentrer dans la gare où l'on se réchauffe et on dort à tour de rôle.
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 4:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On est samedi matin et Tom et Mag prennent le train pour pouvoir être rentrés dimanche matin. Nous on comate et on visite vienne rapido à tour de rôle, avant de prendre le train pour innsbrück (autriche). Là on arrive dans un état de fatigue innomable, on trouve un coin où dormir à côté de l'université et... on se prend un orage au coin de la gueule. Une fois abrités on se boit deux trois trucs, hop buz et hop dodo à 23h. Malheureusement... On est réveillés à minuit, d'abord par des étudiants qui nous invitent à faire la fête avec eux (on refuse poliment en essayant d'articuler) et puis, plus grave, par le gardien qui fait sa ronde et nous ejecte gentiment. Hagards (du nord) on y retourne (à la gare) qui est justement ouverte toute la nuit, coup de pot, et on se pose dans des escaliers en essayant de dormir. Le train est à 4h32, il a 25 minutes de retard, on se retrouve à Munich Dimanche dans la matinée. Café à un bostro, fast tourism, et c'est reparti pour la suisse, on arrive à Genève vers 16h. On arrive à chopper la correspondance pour lyon en passant rapido devant la douane qui ne nous fait pas chier, et hop train pour seyssel, culoz (ça fait drôle), ambérieu, lyon part dieu. Hop métro, bus 74, montriblou, R5, back to case départ.

Ainsi se finit mon récit, j'espère que vous avez aimé. Je vais peut être me mettre au boulot maintenant ? Rolling Eyes euh...

Tcho les louloutes
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
eloch



Inscrit le: 21 Juil 2005
Messages: 287
Localisation: craponnoise

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 4:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

excellent sly, tu racontes trop bien! ça fais réver!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
slysha



Inscrit le: 08 Avr 2005
Messages: 1915
Localisation: Au fond de la cuvette (grenobloise bien sûr!)

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2005 4:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

merci merci Very Happy
_________________
Bot'tanap' !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rots likids Index du Forum -> the RL people Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2018 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com